150312

Histoire zen

Un jour, un jeune disciple demande à son guide spirituel :
- Maître, pouvez-vous me dire quelles sont les qualités requises pour devenir  un bon aspirant à l’Eveil?
Le maître répond : " L’attention ".
Le disciple s’émerveille et s’exclame :
- Merci Maître, je le note tout de suite ! Et la suivante?
Le maître répond : " L’attention. "
- Ah ? s’étonne le disciple. Mais respectueux, il ne fait pas de commentaire et prend note.
Puis il hasarde :
- Et y aurait-il une autre qualité ?
- Oui, dit le maître, l’attention…

heureux04

Posté par Sator à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


140312

Trait d'humour

dessins17

Posté par Sator à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Nous ne sommes pas seuls

Déclarations de personnalités au sujet des OVNIS (extraits)

Colonel John Glenn - Astronaute, Sénateur US
"Certains rapports sur les OVNI sont fondés.» Puis quelques années plus tard : «En ces jours glorieux, j’étais très mal à l’aise lorsque l’on nous demandait de dire des choses que nous ne voulions pas et d’en démentir d’autres. Certaines personnes nous demandaient, vous savez, étiez-vous seuls là haut ? Nous n’avons jamais répondu la vérité, et cependant nous avons vu des choses là bas, des choses étranges, mais nous savons ce que nous avons vu là haut. Et nous ne pouvions réellement rien dire. Nos supérieurs avaient vraiment très peur de cela, ils avaient peur d’un truc du genre de la guerre des mondes, et de la panique générale dans les rues. Donc, nous devions rester silencieux. Et maintenant nous voyons ces choses seulement dans nos cauchemars ou peut-être dans des films, et certaines sont très proches de la vérité."

Georgiy M. Grechko - Cosmonaute, Soyuz et Salyut
"Si j’étais libre de dire ce que j’ai vu dans l’espace, le monde en serait stupéfait."

Major Gordon Cooper - Pilote, Astronaute
"(...) Pendant des années, j’ai vécu avec un secret, le secret imposé à tous les spécialistes et les astronautes. Je peux maintenant révéler que chaque jour, aux Etats-Unis, nos radars repèrent des objets de forme et de nature inconnues. Et il y a des milliers de rapports de témoins et quantités de documents qui le prouvent, mais personne ne veut les rendre publics. Pourquoi ? Parce que les autorités ont peur que les gens imaginent une espèce d’horribles envahisseurs. Donc le maître mot demeure : Nous devons éviter la panique à tout prix."

Maurice Chatelain - Programme Apollo - Responsable des communications de la NASA
"Tous les vols Apollo et Gemini furent suivis, à distance et quelquefois de très près, par des vaisseaux spatiaux d’origine extraterrestre. A chaque fois, les astronautes en informaient «Mission Control», qui leur enjoignait de garder le silence le plus complet."

Dr Dino Dini - Ingénieur spatial de la NASA
Au sujet des OVNI aperçus au cours du vol Apollo 11 : "Ces séquences furent effacées parce qu’il y avait là beaucoup de points qui ont surgi et qui faisaient partie de ce fameux Blue Book qui aurait dû être publié, avant qu’on change d’avis.
En fait, la réalité est la suivante : ce qu’Armstrong a vu était réel. Car partout où règne la confusion, au cours de la dernière guerre, pendant la guerre du Golfe, partout où le chaos se déclenche, apparaissent ces disques volants. Ceux-ci proviennent de stations postées près de la Terre. C’était donc juste de le dire, et nous avons dû le faire.
Neil Armstrong a vu des objets qui le suivaient, des vaisseaux spatiaux qui suivaient Apollo, et aussi des êtres vivants. Des vaisseaux ont également suivi les autres missions Apollo. C’est là une réalité attestée. C’est nous qui avons entravé le discours global, car nous avions reçu des instructions en ce sens. Nous étions effrayés au plus haut point lorsque nous avons compris l’énorme différence qu’il y avait entre notre technique, notre science et celle des OVNI.
Il est donc évident que cela nous a amenés à donner des avis négatifs, dans leur globalité. Indéniablement, le fait décevant est que nous n’avons pas d’explications, car notre science est encore pratiquement primitive en comparaison de celle de ces planètes d’où proviennent ces vaisseaux spatiaux."

Edgar D. Mitchell - Astronaute Apollo 14
"Nous savons tous que les OVNI sont réels. La question est : d’où viennent-ils ?"



Interview d'Edgar Mitchell - scientifique et astronaute - par Nick Margerisson sur Kerrang! Radio.

 

Paul Hellyer, ex-ministre de la Défense canadienne (Allocution prononcée le 19 avril 2008)
"J'aurais aimé être de bonne humeur, mais je ne le suis pas. Nous nous dirigeons à un train d’enfer vers la destruction de notre planète, et il me semble que nous en fassions peu de cas . Il y a des décennies des Visiteurs, venus d’autres planètes, nous ont mis en garde sur la direction que nous avions prise, et nous ont offert leur aide. Mais, au lieu de cela, nous, ou du moins certains d’entre nous, avons interprété leur visite comme une menace et avons décidé de « tirer d’abord » et poser des questions ensuite."
(...)
"Stephen Bassett a dit que parler d’OVNI est du passé, et que nous devrions parler maintenant d’Exopolitique. En théorie, je suis d’accord, mais, en réalité, nous avons un problème parce que la politique officielle des États-Unis maintient que les Ovnis n’existent pas. Le voile du secret doit être levé maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. Il est paradoxal que les États-Unis aient commencé une guerre dévastatrice – prétendument à la recherche d’armes de destruction massive – alors que les développements les plus inquiétants dans ce domaine se produisent dans notre propre arrière-cour."
(...)

Amiral Roscoe H. Hillenkoetter, ex directeur de la C.I.A, 27 février 1960, dans une lettre adressée au congrès et rapportée par le “New York Times”
" Il est grand temps que le Congrès fasse éclater la vérité grâce à des auditions publiques. Derrière la scène, discrètement, des officiers de haut-rang de l'Armée de l'Air s'occupent des OVNI. Mais, par le secret officiel et le ridicule, on a amené les citoyens à croire que les OVNI sont des absurdités. Pour cacher les faits, l'Armée de l'Air a réduit au silence son personnel.
et en 1986 : Des objets inconnus sont dirigés par une force intelligente... Il est impératif que nous apprenions d'où ils viennent et quel est leur but."

Général Douglas Mac Arthur, le 8 Octobre 1955
"
Les nations du monde devront s'unir car la prochaine guerre sera interplanétaire. Les nations de la Terre devront un jour faire front commun contre une attaque de peuples extraterrestres."
et le 12 mai 1962 :
"Vous affrontez maintenant un nouveau monde, un monde de changements. Nous parlons en termes étranges, de l'exploitation de l'énergie cosmique, de l'ultime conflit entre la race humaine unie et les forces sinistres d'un autre système planétaire de la galaxie."

 

La Loi sur le contact extraterrestre : The Extraterrestrial Exposure Law
Le 16 Juillet 1969, une loi des USA a été adoptée et appelé la «loi d'exposition extra-terrestre". Cette loi a rendu illégal pour le public d'entrer en contact avec les extra-terrestres ou leurs véhicules. (Titre 14, Section 1211 du Code of Federal Regulations). Toute personne trouvée coupable d'un tel contact pourrait faire à un an d'emprisonnement et avoir une amende de 5000 $. L'administrateur de la NASA a toute autorité pour décider, sans audition, si une personne ou un objet a été "exposé directement ou indirectement à un contact extraterrestre". Il peut également imposer une quarantaine indéterminée, sous garde armée, qui ne peut être cassée par aucune cour de justice.
La loi a été adoptée à l'origine pour protéger la planète Terre de toute contamination biologique possible découlant du programme spatial américain Apollo et d'autres programmes d'exploration spatiale. Il a été suggéré par des chercheurs et des scientifiques que le gouvernement américain était très inquiet que le contact avec des bactéries extra-terrestres pourrait entraîner un fléau mondial. Le système immunitaire de l'être humain ne serait pas en mesure de combattre de telles bactéries, et par conséquent que toute «exposition extraterrestre» doit être prise très au sérieux.
Les communautés ovnistes des USA (comprenant chercheurs, enquêteurs et croyants en l'existence des ovnis), étaient alarmés par cette loi, car les définitions du contact pouvaient permettre au gouvernement américain de poursuivre tout le personnel de la NASA ainsi que des personnes du grand public qui entrent en contact avec les extra-terrestres et leurs véhicules. Cette loi, en contradiction avec la constitution est passée inaperçue au milieu d'un texte global long et fastidieux.Les associations de défense des libertés ont trouvé cette attitude paradoxale, d'un coté le gouvernement niait son intérêt pour le problème extraterrestre, et de l'autre il y avait une loi qui interdisait tout contact avec les extraterrestres et leur vaisseaux. Cette loi a été votée avant le départ des trois premiers astronautes de la mission Apollo en partance pour la Lune, soit le 16 juillet 1969 et lorsque ceux-ci sont rentrés sur Terre, ils ont été mis en quarantaine. La NASA a révoqué la loi en 1977 et la loi a été officiellement retirée du Code of Federal Regulations en 1991.

 

Le Guide des Soldats du Feu pour le Contrôle des Catastrophes
Le "Guide des Soldats du Feu pour le Contrôle des Catastrophes", ("The Fire Officer's Guide To Disaster Control") se trouve dans TOUS les établissements de police et les casernes de pompiers des Etats-Unis.
Le Chapître 13 du livre de Kramer et Bahme, traite en 14 pages des conséquences d'un crash d'Ovni. Il a pour titre : "Attaque ennemie et Eventualité d'un Ovni", et il est accompagné d'une bibliographie sur le phénomène ovnien.
Extrait du chapitre 13 :
Avertissement :
S'approcher d'un OVNI peut être dangereux pour les êtres humains.
Ne restez pas sous un OVNI en vol stationnaire à basse altitude.
Ne touchez pas et n'essayez pas de toucher un OVNI qui a atterri.
Dans tous les cas, il faut fuir le plus rapidement possible et laisser faire les militaires.
Il existe une possibilité de danger due aux radiations, des cas de brûlure par rayonnements émanant des OVNI ont été répertoriés.
Ne prenez aucun risque avec les OVNI

Posté par Sator à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

130312

Les 2 infinis de Pascal

Que l’homme contemple donc la nature entière dans sa haute et pleine majesté, qu’il éloigne sa vue des objets bas qui l’environnent. Qu’il regarde cette éclatante lumière, mise comme une lampe éternelle pour éclairer l’univers, que la terre lui paraisse comme un point au prix du vaste tour que cet astre décrit et qu’il s’étonne de ce que ce vaste tour lui-même n’est qu’une pointe très délicate à l’égard de celui que les astres qui roulent dans le firmament embrassent. Mais si notre vue s’arrête là, que l’imagination passe outre; elle se lassera plutôt de concevoir, que la nature de fournir. Tout ce monde visible n’est qu’un trait imperceptible dans l’ample sein de la nature. Nulle idée n’en approche. Nous avons beau enfler nos conceptions au-delà des espaces imaginables, nous n’enfantons que des atomes, au prix de la réalité des choses. C’est une sphère dont le centre est partout, la circonférence nulle part. Enfin, c’est le plus grand caractère sensible de la toute puissance de Dieu, que notre imagination se perde dans cette pensée. 

Que l’homme, étant revenu à soi, considère ce qu’il est au prix de ce qui est; qu’il se regarde comme égaré dans ce canton détourné de la nature; et que de ce petit cachot où il se trouve logé, j’entends l’univers, il apprenne à estimer la terre, les royaumes, les villes et soi-même son juste prix. Qu’est-ce qu’un homme dans l’infini ? 

Mais pour lui présenter un autre prodige aussi étonnant, qu’il recherche dans ce qu’il connaît les choses les plus délicates. Qu’un ciron lui offre dans la petitesse de son corps des parties incomparablement plus petites, des jambes avec des jointures, des veines dans ces jambes, du sang dans ces veines, des humeurs dans ce sang, des gouttes dans ces humeurs, des vapeurs dans ces gouttes; que, divisant encore ces dernières choses, il épuise ses forces en ces conceptions, et que le dernier objet où il peut arriver soit maintenant celui de notre discours; il pensera peut-être que c’est là l’extrême petitesse de la nature. Je veux lui faire voir là dedans un abîme nouveau. Je lui veux peindre non seulement l’univers visible, mais l’immensité qu’on peut concevoir de la nature, dans l’enceinte de ce raccourci d’atome. Qu’il y voie une infinité d’univers, dont chacun a son firmament, ses planètes, sa terre, en la même proportion que le monde visible; dans cette terre, des animaux, et enfin des cirons, dans lesquels il retrouvera ce que les premiers ont donné; et trouvant encore dans les autres la même chose sans fin et sans repos, qu’il se perde dans ses merveilles, aussi étonnantes dans leur petitesse que les autres par leur étendue; car qui n’admirera que notre corps, qui tantôt n’était pas perceptible dans l’univers, imperceptible lui-même dans le sein du tout, soit à présent un colosse, un monde, ou plutôt un tout, à l’égard du néant où l’on ne peut arriver ? 

Qui se considérera de la sorte s’effrayera de soi-même, et, se considérant soutenu dans la masse que la nature lui a donnée, entre ces deux abîmes de l’infini et du néant, il tremblera dans la vue de ces merveilles; et je crois que sa curiosité, se changeant en admiration, il sera plus disposé à les contempler en silence qu’à les rechercher avec présomption. Car enfin qu’est-ce que l’homme dans la nature ? Un néant à l’égard de l’infini, un tout à l’égard du néant, un milieu entre rien et tout. Infiniment éloigné de comprendre les extrêmes, la fin des choses et leur principe sont pour lui invinciblement cachés dans un secret impénétrable, également incapable de voir le néant d’où il est tiré, et l’infini où il est englouti.

Blaise Pascal, Les pensées

Posté par Sator à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

070312

Einstein à dit

« Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito.  »
« Le nationalisme est une maladie infantile. C’est la rougeole de l’humanité.  »
« Je veux connaître les pensées de Dieu ; tout le reste n’est que détail.  »
« Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits.  »
« Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt.  »
« Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.  »
« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue.  »
« Ne t’inquiète pas si tu as des difficultés en maths, je peux t’assurer que les miennes sont bien plus importantes !  »
« Ce qui compte ne peut pas toujours être compté, et ce qui peut être compté ne compte pas forcément.  »
« J’affirme que le sentiment religieux cosmique est le motif le plus puissant et le plus noble de la recherche scientifique.  »
« Définissez-moi d’abord ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai si j’y crois.  »
« La distinction entre le passé, le présent, le futur n’est qu’une illusion, aussi tenace soit-elle.  »
« Le problème aujourd’hui n’est pas l’énergie atomique, mais le coeur des hommes.  »
« Rien n’est plus proche du vrai que le faux.  »
« Ce qui fait la vraie valeur d’un être humain, c’est de s’être délivré de son petit moi.  »
« Un être humain est une partie du tout que nous appelons «Univers»... Une partie limitée dans le Temps et dans l’Espace.  »
« Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d’une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C’est ça la relativité.  »
« Il n’y a que deux façons de vivre sa vie : l’une en faisant comme si rien n’était un miracle, l’autre en faisant comme si tout était un miracle.  »
« Je ne sais pas comment sera la troisième guerre mondiale, mais je sais qu’il n’y aura plus beaucoup de monde pour voir la quatrième.  »
« La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !  »

Albert Einstein

Albert-Einstein

Posté par Sator à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


040312

Apollonios a dit...

Personne ne meurt si ce n'est en apparence, de même que personne ne naît si ce n'est en apparence. En effet, le passage de l'essence à la substance, volà ce qu'on appelle "naître", et ce qu'on appelle "mourir" c'est au contraire le passage de la substance à l'essence.
Lorsqu'une chose est imprégnée de matière, elle est visible à cause de la résistance de sa densité. Mais si elle est dépouillée de matière, elle est invisible à cause de sa subtilité.

Apollonios de Tyane

orakel

Apollonios de Tyane (parfois connu sous la forme latine de son nom, Apollonius) est un philosophe néopythagoricien, prédicateur et thaumaturge du 1er siècle de l’ère chrétienne, né en 16 ap. J.-C. à Tyane en Cappadoce et mort à Éphèse en 97 ou en 98.
Il fut comparé à Jésus de Nazareth, en quelque sorte un « Christ païen » : il eut des disciples et fit des miracles. La Vie d’Apollonios de Tyane de Philostrate est la principale source d’information que l’on ait sur lui.
Il fut un grand voyageur, visitant les pays entourant la Méditerranée, alla jusqu’à Babylone et même en Inde où il se lia d’amitié avec des brahmanes. Il marchait pieds nus, portant les cheveux longs, ne se nourrissant que de légumes, refusant les boissons alcoolisées et pratiquant l’abstinence sexuelle, vivant d’aumône, redistribuant aux pauvres les biens qu’on lui donnait et couchant dans les temples. Il prêchait, rassemblant sur son passage des foules qui venaient l’écouter condamner le luxe et la décadence des mœurs, convaincre de ne pas consommer de chair animale et prôner un système de vie communautaire.
Malgré sa notoriété et ses nombreux disciples, il n’établit pas d’organisation ou de groupe formel, et ne forma aucun successeur pour poursuivre sa tâche de prédication.
(Source Wikipédia)

voyageur

Du personnage historique, un magicien ou thaumaturge de la fin du 1er siècle, on sait finalement peu de chose. Mais le personnage mythique joua un très grand rôle dans la lutte antichrétienne à la fin de l'Antiquité.
Lorsque l'écrivain Philostrate, à la demande de l'impératrice Julia Domna, écrivit, au début du iiie siècle, sa Vie d'Apollonius de Tyane, il ne se doutait peut-être pas du succès qu'obtiendrait son héros ni de la signification qu'il allait revêtir. Il voulait seulement décrire sous les traits d'Apollonius le sage idéal, l'homme divin, le nouveau Pythagore, pratiquant l'abstinence, le célibat et le silence, enseignant qu'on n'honore pas le Dieu suprême par des sacrifices sanglants, mais par la pureté du cœur. Il voulait aussi réagir contre la réputation de magicien faite à ce grand homme : ses dons merveilleux (compréhension du langage des oiseaux, connaissance de toutes les langues de l'univers, pénétration du secret des cœurs, prophéties, guérisons) n'étaient, à ses yeux, que le fruit de la sagesse transcendante qui le rendait en quelque sorte omniscient.
Mais grâce au roman historico-philosophique de Philostrate, le paganisme finissant allait trouver en Apollonius une figure de saint et de thaumaturge à opposer à la figure du Christ. Hiéroclès, puis Porphyre, polémistes antichrétiens du lve siècle, le firent abondamment. Eunape de Sardes, écrivain de la même époque, aurait voulu que Philostrate intitulât son ouvrage Voyage d'un dieu parmi les hommes. Les fameux contorniates, monnaies émises à Rome de 358 à 472 dans une intention de propagande antichrétienne, présentent souvent, à côté des effigies d'autres grands hommes, notamment Pythagore, celle d'Apollonius. Et, dans la même intention, l'aristocrate romain Virius Nicomachus Flavianus traduit en latin le roman de Philostrate. La superstition populaire utilisera longtemps, même dans la Byzance chrétienne, des talismans protecteurs attribués à Apollonius.
Pierre HADOT (encyclopaedia universalis)

Posté par Sator à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

030312

oogway

Posté par Sator à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Dans la confusion et le chaos du monde, nous nous sentons perdus, dispersés, isolés. Ce sentiment de fragilité, de solitude, est une illusion. Apprends à considérer les individus comme les étincelles d'un feu unique.
(...)
Tu es lucide, et tu connais la brièveté de la vie entre la naissance et la mort. Profites-en. Utilise la vie comme une voie rapide pour atteindre la Sagesse. Ne perds pas de temps. Ta vie commence aujourd'hui.
(...)
L'amour n'est pas extérieur à toi, même si tu le cherches au-delà de toi même. Il a sa demeure dans les mystère de ton coeur. Tu as simplement perdu la clé.
(...)
Apprends qu'il n'y a ni commencement ni fin du monde. Pas d'évolution, de progression à travers le temps. C'est une mauvaise façon de voir. L'Univers est instantané. Il ne quitte jamais l'instant. Nous ne quittons jamais l'instant.
(...)
L'instant n'a pas de limite. Si nous pouvions le vivre pleinement, nous saurions ce qu'est l'éternité, car le présent est éternel.

Dugpa Rimpoché

Posté par Sator à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

020312

Le messie récalcitrant

Il n'est jamais problème qui n'ait un cadeau pour toi entre ses mains. Tu cherches des problèmes parce que tu as besoin de leurs cadeaux.
(...)
Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papilllon.
(...)
Voici une épreuve pour découvrir si ta mission sur la terre est terminée: Si tu es vivant, c'est qu'elle ne l'est pas.
(...)
Il ne t'est jamais donné un désir sans que te soit donné le pouvoir de le rendre réalité. Tu peux être obligé néanmoins de peiner pour cela.
(...)
Apprendre, c'est découvrir ce que tu sais déjà.
Faire, c'est démontrer que tu le sais
Enseigner c'est rappeler aux autres qu'ils savent aussi bien que toi.

Richard Bach : Illusions, ou Le messie récalcitrant

Posté par Sator à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

280212

Nos sens ne sont que de petites lucarnes qui ne nous permettent d'apercevoir qu'une toute petite partie de la réalité du monde; par exemple ils ne peuvent percevoir les ondes, les ions négatifs de l'atmosphère, etc.
Pour une table, par exemple, nous avons l'impression de plein et d'immobile alors qu'elle est, et de très loin, composée surtout de vide : l'illusion du plein ne vient en réalité que du mouvement prodigieusement rapide des particules qui la composent.
"Le monde n'est pas, en soi. Il est essentiellement ce qu'on pense de lui", a dit le grand physicien Jean Chapron. Nous voyons tout par un minuscule "trou de serrure"(...) "Notre perception et notre compréhension actuelle du monde ne nous donnent pas la connaissance du réel; elle traduisent seulement la conscience personnelle que nous en avons. Il s'ensuit que notre être extérieur se meut dans l'illusion que l'Univers tel qu'il lui apparaît est une réalité essentielle et permanente." (Livre du Tao)

Pierre Fluchaire (La révolution du rêve)

Posté par Sator à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,