010516

Une brève histoire de temps

Le passé, le futur, en fait, c'est une vue mentale. C'est l'interprétation du changement de forme. Au niveau mental, c'est parfait, il n'y a rien à dire. Mais quand on regarde à quoi ça correspond, en matière d'expérience vivante, ça n'a plus de sens. Parce qu'en fait, l'expérience vivante est toujours là. On ne fait pas l'expérience de la disparition de l'expérience vivante. Tout se vit. On est en train de voir, la vision, ça se vit ; le fait de parler, ça se vit ; ça c'est l'expérience vivante. J'appelle aussi ça le vécu direct ; ça ne cesse jamais et c'est toujours du direct, ça ne peut pas être différé, ça peut pas être hier ; le fait de vivre, c'est toujours maintenant. Ce fait de vivre ne s'arrête jamais ; même la nuit quand on sombre dans le sommeil profond, on ne fait pas l'expérience d'un arrêt de cette expérience vivante, ça va s'endormir, il n'y aura pas de mémoire, mais le vécu ne s'arrête pas, c'est seulement un arrêt de toutes les perceptions. C'est au sein de cette expérience vivante que la temporalité n'existe pas. Parce qu'encore une fois, on ne fait pas l'expérience viante hier et on ne fait pas l'expérience direct demain. C'est cette expérience directe en fait qui est si importante. (...) Quoi qu'il se passe il n'y a qu'elle. Quand on pense, on fait l'expérience de la couleur d'elle même qui est la pensée. Quand on se souvient du passé, on fait l'expérience directe d'une pensée qui parle de passé, et croire à cette histoire là génère des sensations, des sentiments, des émotions qui deviennent également une couleur d'expérience vivante immédiate. C'est toujours maintenant.

Dayana

source

Posté par Sator à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


300416

L'autre

Ce qu'on appelle l'autre, c'est l'idée mentale de l'expérience qui se vit. Par exemple, le mental va dire : il y a Brigitte et Dayana, il y a moi et toi. Je vais dire ce qui se passe là, avec "je", mais rends-toi compte que tu peux dire exactement la même chose avec chaque phrase que je vais dire. A cet instant présent le mental dit : Je suis en train de parler et Brigitte écoute. En fait, qu'est-ce qui se passe vraiment ? Je suis en train d'expérimenter un champs visuel avec une forme qui s'appelle Brigitte, je suis en train d'expérimenter quelque chose qui s'appelle de la parole, qui est sonore, avec la compréhension intellectuelle, je suis en train de vivre ce que le mental appelle Brigitte qui écoute et je suis en train de vivre ce que le mental appelle Dayana qui parle ; cette expérience là, elle est une. Je ne fait pas l'expérience d'un toi séparé qui expérime autre chose qu'un moi séparé expérimenterait ; il y a une seul expérience qui se vit, là. Une seule, mais comme avec des points de vue différents qui ne concernent que la forme. Mais le vivant de l'expérience, il est UN.Le fait de vivre, peu importe la point de vue, il est unique.

 

Dayana

source

Posté par Sator à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,