130218

Vertige métaphysique

Posté par Sator à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


180118

Encore un peu de philo ?

Posté par Sator à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

051217

Rêve et réalité

"On pense généralement que le rêve est "irréel", par opposition à la "réalité" de notre état vigile. Mais rien n’est plus réel que le rêve. Cette affirmation prend tout son sens dès qu’il est compris que la vie à l’état de veille est aussi irréelle que le rêve, exactement de la même façon. On peut alors comprendre que le yoga du rêve s’applique à toute expérience, aux rêves de la journée comme à ceux de la nuit."

Tenzil Wangyal Rinpoché

giphy2

Posté par Sator à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

241117

A propos des rêves lucides

 

Posté par Sator à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

290717

La seule vérité

La conscience d’être est la seule vérité absolue et c’est la seule connaissance que personne ne vous a jamais appris.

Quelqu’un vous a appris comment vous comporter, comment être, quelqu’un vous a convaincu de prendre partie pour le bien, quelqu’un vous dicte comment vous rendre là où vous avez envie d’aller – Vous n’avez jamais eu besoin de quelqu’un pour savoir que vous étiez.

Ainsi, hors de cette connaissance, tout le reste est une vérité relative. Par exemple, quand on dit que le soleil se couche, c’est vrai en perspective, mais le soleil ne se couche jamais dans les faits, il reste au centre de cette galaxie. Encore, ce n’est qu’une vérité relative, car cette affirmation repose sur ce que nous théorisons à propos du système solaire du à une perspective erronée.

Nous pouvons dire que toute affirmation est ultimement fausse, aussi vraie semble-t’elle. Même quand on dit ”Je suis”, le mental n’y voit que deux mots, la conscience reconnaît la vie au-delà de cette forme et c’est pour cela que les grands maîtres zen furent réputés pour leurs enseignements silencieux.

Comment se fait-il que la conscience respire le calme et est comblée ?

Cache-t’elle bien son jeu en utilisant la magie pour vous faire croire que vous êtes en paix ? Ce serait plutôt la tasse de thé du mental, la conscience émet une paix sans effort et sans avoir votre permission.

Si vous doutez, retournez à la source, laissez ce doute s’éteindre et trouvez la réponse dans votre nature première. Cette nature c’est vous avant d’être modelé par cette culture et cette société. Quand le mental s’arrête, la source jaillit avec paix, c’est comme la respiration, c’est automatique.

Yuri Lamarche

source

Posté par Sator à 08:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


040717

Un peu de magie

Posté par Sator à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

200217

Un problème ?

Selon une étude de L’Uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltteers dnas un mot n’a pas d’ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenìre soeint à la bnnoe pclae. Le rsete puet êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujorus lrie snas porlbème. C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot. La peruve !

image

Posté par Sator à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

120217

Expérience

Question : Je suis fasciné par la découverte de ce que tout, dans mon expérience, est fait du sentir et du percevoir ; qu'il n'existe pas, en fait, d'objets réels en tant que tels, mais seulement l'expérience.

RS : Oui, nous ne connaissons du mental que le penser, nous ne connaissons du corps que le sentir et nous ne connaissons du monde que le percevoir - c'est à dire voir, entendre, toucher, goûter, sentir. Ou encore, nous pourrions dire plus simplement que nous ne connaissons que "faire l'exprérience" et celui-ci est fait de notre Soi, Présence consciente.

A présent, prenez le monde, généralement considéré comme loin de nous et constitué d'autre chose que nous. Par exemple, prenez un objet dans le monde, tel qu'une montagne au loin. Quelle distance sépare la montagne de "faire l'expérience" ? Manifestement, aucune.

Maintenant, examinons : quelle distance sépare notre Soi, c'est-à-dire la Présence consciente, de "faire l'expérience" ? Aucune, manifestement.

Donc, si nous avons clairement observé qu'il n'existe aucune distance entre la montagne et "faire l'expérience" et que "faire l'expérience" n'est pas distant de la Conscience-Présence, alors il est clair que, dans notre expérience réelle, la montagne ne se trouve pas loin de nous.

Maintenant, recommençons et demandons-nous : quelle substance est présente dans la montagne autre que "faire l'expérience" ? A l'évidence, aucune autre, car nous n'avons aucune connaissance d'un monde qui soit en dehors de l'expérience que nous en faisons.

A présent, demandons nous : quelle substance est présente dans "faire l'expérience", autre que notre Soi, Conscience-Présence ? A l'évidence, aucune autre.

Ainsi, notre expérience directe et intime nous révèle que la montagne (et tout le reste) se trouve dans notre Soi, Conscience-Présence, et en être constitué.

Or, nous pouvons nous demander maintenant ce qu'est cette "montagne". Nous avons déjà découvert qu'elle n'est autre que notre Soi, Conscience-Présence. Alors pourquoi parler de "montagne" ? "Montagne" est juste l'un des noms et des formes que peut prendre notre Soi. Il n'y a que notre Soi. Non pas notre Soi en tant que montagne, mais juste notre Soi, point à la ligne.

 

Rupert Spira "Présence", L'Essence de la Non-Dualité (Editions Accarias L'ORIGINEL)

050217

Réveillez-vous !

(...) Dès que vous émergez de l’état de rêve, pour entrer dans l’état de veille, vous rejetez systématiquement le rêve et dites qu’il n’était pas réel, que ce n’était qu’un rêve. De même, l’état de veille dans lequel nous percevons ce vaste univers, avec toutes ses étoiles et ses planètes etc. est également un rêve, je le répète donc, éveillez-vous à votre propre Réalité. Éveillez-vous ! Arrêtez de rêver, tout simplement. 

Ce monde n’a jamais vraiment existé, il n’a jamais été créé, c’est un rêve ! Alors sachez-le, et réalisez-le ! C’est tout. 

Une fois que vous avez pleinement absorbé cette compréhension, plus rien n’est nécessaire, plus de questions ou doutes ne peuvent se poser. Existe-t-il quelque chose d’aussi simple, et, en même temps, d’aussi sublime ?

Nisargadatta, Notes, Editions L’Originel-Charles Antoni

source

Posté par Sator à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,