140312

Nous ne sommes pas seuls

Déclarations de personnalités au sujet des OVNIS (extraits)

Colonel John Glenn - Astronaute, Sénateur US
"Certains rapports sur les OVNI sont fondés.» Puis quelques années plus tard : «En ces jours glorieux, j’étais très mal à l’aise lorsque l’on nous demandait de dire des choses que nous ne voulions pas et d’en démentir d’autres. Certaines personnes nous demandaient, vous savez, étiez-vous seuls là haut ? Nous n’avons jamais répondu la vérité, et cependant nous avons vu des choses là bas, des choses étranges, mais nous savons ce que nous avons vu là haut. Et nous ne pouvions réellement rien dire. Nos supérieurs avaient vraiment très peur de cela, ils avaient peur d’un truc du genre de la guerre des mondes, et de la panique générale dans les rues. Donc, nous devions rester silencieux. Et maintenant nous voyons ces choses seulement dans nos cauchemars ou peut-être dans des films, et certaines sont très proches de la vérité."

Georgiy M. Grechko - Cosmonaute, Soyuz et Salyut
"Si j’étais libre de dire ce que j’ai vu dans l’espace, le monde en serait stupéfait."

Major Gordon Cooper - Pilote, Astronaute
"(...) Pendant des années, j’ai vécu avec un secret, le secret imposé à tous les spécialistes et les astronautes. Je peux maintenant révéler que chaque jour, aux Etats-Unis, nos radars repèrent des objets de forme et de nature inconnues. Et il y a des milliers de rapports de témoins et quantités de documents qui le prouvent, mais personne ne veut les rendre publics. Pourquoi ? Parce que les autorités ont peur que les gens imaginent une espèce d’horribles envahisseurs. Donc le maître mot demeure : Nous devons éviter la panique à tout prix."

Maurice Chatelain - Programme Apollo - Responsable des communications de la NASA
"Tous les vols Apollo et Gemini furent suivis, à distance et quelquefois de très près, par des vaisseaux spatiaux d’origine extraterrestre. A chaque fois, les astronautes en informaient «Mission Control», qui leur enjoignait de garder le silence le plus complet."

Dr Dino Dini - Ingénieur spatial de la NASA
Au sujet des OVNI aperçus au cours du vol Apollo 11 : "Ces séquences furent effacées parce qu’il y avait là beaucoup de points qui ont surgi et qui faisaient partie de ce fameux Blue Book qui aurait dû être publié, avant qu’on change d’avis.
En fait, la réalité est la suivante : ce qu’Armstrong a vu était réel. Car partout où règne la confusion, au cours de la dernière guerre, pendant la guerre du Golfe, partout où le chaos se déclenche, apparaissent ces disques volants. Ceux-ci proviennent de stations postées près de la Terre. C’était donc juste de le dire, et nous avons dû le faire.
Neil Armstrong a vu des objets qui le suivaient, des vaisseaux spatiaux qui suivaient Apollo, et aussi des êtres vivants. Des vaisseaux ont également suivi les autres missions Apollo. C’est là une réalité attestée. C’est nous qui avons entravé le discours global, car nous avions reçu des instructions en ce sens. Nous étions effrayés au plus haut point lorsque nous avons compris l’énorme différence qu’il y avait entre notre technique, notre science et celle des OVNI.
Il est donc évident que cela nous a amenés à donner des avis négatifs, dans leur globalité. Indéniablement, le fait décevant est que nous n’avons pas d’explications, car notre science est encore pratiquement primitive en comparaison de celle de ces planètes d’où proviennent ces vaisseaux spatiaux."

Edgar D. Mitchell - Astronaute Apollo 14
"Nous savons tous que les OVNI sont réels. La question est : d’où viennent-ils ?"



Interview d'Edgar Mitchell - scientifique et astronaute - par Nick Margerisson sur Kerrang! Radio.

 

Paul Hellyer, ex-ministre de la Défense canadienne (Allocution prononcée le 19 avril 2008)
"J'aurais aimé être de bonne humeur, mais je ne le suis pas. Nous nous dirigeons à un train d’enfer vers la destruction de notre planète, et il me semble que nous en fassions peu de cas . Il y a des décennies des Visiteurs, venus d’autres planètes, nous ont mis en garde sur la direction que nous avions prise, et nous ont offert leur aide. Mais, au lieu de cela, nous, ou du moins certains d’entre nous, avons interprété leur visite comme une menace et avons décidé de « tirer d’abord » et poser des questions ensuite."
(...)
"Stephen Bassett a dit que parler d’OVNI est du passé, et que nous devrions parler maintenant d’Exopolitique. En théorie, je suis d’accord, mais, en réalité, nous avons un problème parce que la politique officielle des États-Unis maintient que les Ovnis n’existent pas. Le voile du secret doit être levé maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. Il est paradoxal que les États-Unis aient commencé une guerre dévastatrice – prétendument à la recherche d’armes de destruction massive – alors que les développements les plus inquiétants dans ce domaine se produisent dans notre propre arrière-cour."
(...)

Amiral Roscoe H. Hillenkoetter, ex directeur de la C.I.A, 27 février 1960, dans une lettre adressée au congrès et rapportée par le “New York Times”
" Il est grand temps que le Congrès fasse éclater la vérité grâce à des auditions publiques. Derrière la scène, discrètement, des officiers de haut-rang de l'Armée de l'Air s'occupent des OVNI. Mais, par le secret officiel et le ridicule, on a amené les citoyens à croire que les OVNI sont des absurdités. Pour cacher les faits, l'Armée de l'Air a réduit au silence son personnel.
et en 1986 : Des objets inconnus sont dirigés par une force intelligente... Il est impératif que nous apprenions d'où ils viennent et quel est leur but."

Général Douglas Mac Arthur, le 8 Octobre 1955
"
Les nations du monde devront s'unir car la prochaine guerre sera interplanétaire. Les nations de la Terre devront un jour faire front commun contre une attaque de peuples extraterrestres."
et le 12 mai 1962 :
"Vous affrontez maintenant un nouveau monde, un monde de changements. Nous parlons en termes étranges, de l'exploitation de l'énergie cosmique, de l'ultime conflit entre la race humaine unie et les forces sinistres d'un autre système planétaire de la galaxie."

 

La Loi sur le contact extraterrestre : The Extraterrestrial Exposure Law
Le 16 Juillet 1969, une loi des USA a été adoptée et appelé la «loi d'exposition extra-terrestre". Cette loi a rendu illégal pour le public d'entrer en contact avec les extra-terrestres ou leurs véhicules. (Titre 14, Section 1211 du Code of Federal Regulations). Toute personne trouvée coupable d'un tel contact pourrait faire à un an d'emprisonnement et avoir une amende de 5000 $. L'administrateur de la NASA a toute autorité pour décider, sans audition, si une personne ou un objet a été "exposé directement ou indirectement à un contact extraterrestre". Il peut également imposer une quarantaine indéterminée, sous garde armée, qui ne peut être cassée par aucune cour de justice.
La loi a été adoptée à l'origine pour protéger la planète Terre de toute contamination biologique possible découlant du programme spatial américain Apollo et d'autres programmes d'exploration spatiale. Il a été suggéré par des chercheurs et des scientifiques que le gouvernement américain était très inquiet que le contact avec des bactéries extra-terrestres pourrait entraîner un fléau mondial. Le système immunitaire de l'être humain ne serait pas en mesure de combattre de telles bactéries, et par conséquent que toute «exposition extraterrestre» doit être prise très au sérieux.
Les communautés ovnistes des USA (comprenant chercheurs, enquêteurs et croyants en l'existence des ovnis), étaient alarmés par cette loi, car les définitions du contact pouvaient permettre au gouvernement américain de poursuivre tout le personnel de la NASA ainsi que des personnes du grand public qui entrent en contact avec les extra-terrestres et leurs véhicules. Cette loi, en contradiction avec la constitution est passée inaperçue au milieu d'un texte global long et fastidieux.Les associations de défense des libertés ont trouvé cette attitude paradoxale, d'un coté le gouvernement niait son intérêt pour le problème extraterrestre, et de l'autre il y avait une loi qui interdisait tout contact avec les extraterrestres et leur vaisseaux. Cette loi a été votée avant le départ des trois premiers astronautes de la mission Apollo en partance pour la Lune, soit le 16 juillet 1969 et lorsque ceux-ci sont rentrés sur Terre, ils ont été mis en quarantaine. La NASA a révoqué la loi en 1977 et la loi a été officiellement retirée du Code of Federal Regulations en 1991.

 

Le Guide des Soldats du Feu pour le Contrôle des Catastrophes
Le "Guide des Soldats du Feu pour le Contrôle des Catastrophes", ("The Fire Officer's Guide To Disaster Control") se trouve dans TOUS les établissements de police et les casernes de pompiers des Etats-Unis.
Le Chapître 13 du livre de Kramer et Bahme, traite en 14 pages des conséquences d'un crash d'Ovni. Il a pour titre : "Attaque ennemie et Eventualité d'un Ovni", et il est accompagné d'une bibliographie sur le phénomène ovnien.
Extrait du chapitre 13 :
Avertissement :
S'approcher d'un OVNI peut être dangereux pour les êtres humains.
Ne restez pas sous un OVNI en vol stationnaire à basse altitude.
Ne touchez pas et n'essayez pas de toucher un OVNI qui a atterri.
Dans tous les cas, il faut fuir le plus rapidement possible et laisser faire les militaires.
Il existe une possibilité de danger due aux radiations, des cas de brûlure par rayonnements émanant des OVNI ont été répertoriés.
Ne prenez aucun risque avec les OVNI

Posté par Sator à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,